NOUVEAUX CANDIS DISPO AU MAGASIN ET COMMANDE D’ESSAIMS PRINTEMPS 2022  -> INFO ICI

 

  • Section des Bauges

Éditorial

Nous vous souhaitons la bienvenue sur le site du Rucher des Allobroges, syndicat d’apiculture de la Savoie. Le syndicat compte un peu plus de 2270 adhérents, répartis dans 16 sections.

Les apiculteurs du Rucher des Allobroges sont :

– soit des petits producteurs –ou producteurs familiaux- qui ont entre 1 et 30 ruches.
– soit des apiculteurs pluriactifs qui ont entre 31 et 150 ruches.
– soit des apiculteurs professionnels qui ont plus de 150 ruches.

 

Tous sont des passionnés de l’apiculture qui militent avec conviction en soutenant les actions du syndicat pour la défense de l’abeille et la production d’un miel de haute qualité. Le Rucher des Allobroges fait fonctionner 11 ruchers école sur le territoire savoyard. Ils ont pour objectif d’initier à l’apiculture les débutants qui veulent se lancer dans cette merveilleuse aventure qu’est la découverte de la vie d’une colonie d’abeilles. Les cours sont gratuits, ils sont dispensés par des apiculteurs chevronnés, dévoués et bénévoles.

 

Le siège du syndicat se trouve sur la commune de Les Marches – Porte de Savoie (73800). Au siège, un Groupement d’achat très important fournit aux adhérents toutes les marchandises apicoles au tarif le plus avantageux.
Le Rucher des Allobroges est membre de la Fédération Apicole Auvergne Rhône-Alpes (FAARA) et du Syndicat National d’Apiculture (SNA).
Pour adhérer au Rucher des Allobroges, rendez-vous dès à présent à la page dédiée aux inscriptions.

 

Au plaisir de vous accueillir dans notre syndicat, je vous souhaite une bonne visite de notre site.

                                                                           

Jean-Paul Charpin, président du Rucher des Allobroges

Quand l'abeille, au printemps, confiante et charmée, Sort de la ruche et prend son vol au sein des airs, Tout l'invite et lui rit sur sa route embaumée. L'églantier berce au vent ses boutons entr'ouverts ; La clochette des prés incline avec tendresse Sous le regard du jour son front pâle et léger. L'abeille cède émue au désir qui la presse ; Elle aperçoit un lys et descend s'y plonger. Une fleur est pour elle une mer de délices. Dans son enchantement, du fond de cent calices, Elle sort trébuchant sous une poudre d'or. Son fardeau l'alourdit, mais elle vole encor.

Louise Ackermann (1813 – 1890) 

Liens utiles

Fédération Apicole
Auvergne Rhône-Alpes

Nos contacts

Pour venir physiquement ou

nous adresser un message…